[ASTRO] Les 5 types de planètes dans Star Citizen



I-Les naines gazeuses:

Ces planètes sont, de ce qu'on sait grâce au travail de Kepler, les plus communes dans la galaxie connue.

C'est intéressant car nous n'en avons aucune dans notre système d'origine. Elles sont parfois appelées mini-Neptune. Elles ont un rayon entre 1.7 et 3.9 fois celui de la Terre, donc pas beaucoup plus grandes qu'une super-terre, mais sont nettement plus petites qu'une géante gazeuse ou de Neptune.

Elles ont un corps rocheux et une atmosphère gazeuse. Pas très dense. Et elles sont partout. Avec un noyau rocheux et son atmosphère en expansion,

Kellog V n'est techniquement pas une planète smog ou une géant gazeuse, mais plutôt une planète gazeuse naine, l'une des rares planètes de ce type dans l'UEE. Elle n’est pas vraiment idéal pour faire le plein de carburant.



II-Les mésoplanètes:

C'est un terme créé par Isaac Asimov pour décrire de petites planètes qui ont nettoyé leur environnement proche lors de leur formation et qui ont atteint l'équilibre nécessaire pour former un planétoïde. Similaire aux Dark Planet.

Mercure est classifiée comme tel dans le jeu.



III-Les protoplanètes:

Elles sont habituellement difformes, pleines de bosses. Elle sont petites.

Elles se sont formées à partir des restes du disque planétaire, lors de la naissance du système. En gros de petits bouts de planète, nous en avons dans notre système solaire, Cerres, Pallas et Vesta que l'on trouve dans la ceinture d’astéroïdes.

Les protoplanètes ne sont pas des sphères parfaites, plus des patatoïdes ou des sortent de popcorns. Peut-être pas autant qu’un popcorn, mais vous voyez l’idée. C’est plus gros qu’un astéroïde, moins massif qu’une planète naine, mais entre les deux, en gros une graine de planète plus grosse.

Certaines d’entre elles ne deviennent jamais plus grosses, comme Cérès dans notre ceinture d’astéroïde, et destinées à être des planètes adolescentes à jamais. Toujours coincée, presque à la puberté, presque, mais au final elles traînent avec les autres astéroïdes et restent toujours ados. Squattant chez leurs parents. Soyez gentils avec Cérès et les autres protoplanètes, elles en ont besoin (Cherie).



IV-Les planètes telluriques:

-Les planètes de lave (Lava Planet)

Exemple avec Pyro III:

On estime que la troisième planète est la seule à avoir été située dans la zone verte du système avant la nova.

C'est là que de minuscules fossiles d'algues furent découverts. C'est pour cela que les recherches à but non lucratif se concentrèrent ici au début de l'exploration de Pyro.

Et, comme pour rendre la tâche des chercheurs encore plus compliquée, Pyro III en un monde majoritairement magmatique. Il a une activité tectonique exceptionnellement forte, des mers de lave traversent la planète.

Il est possible qu'une collision avec un morceau de planète cassée en soit responsable, le choc aurait causé tant de dégâts et libéré tant d'énergie que toute la surface aurait fondu. Il est possible que cette théorie soit la bonne en raison du comportement excentrique de sa voisine, Pyro IV.

Avec quasiment plus rien à découvrir, la communauté scientifique se lassa rapidement de Pyro III et du système tout entier. Techniquement, Pyro III est listée comme une candidate potentielle à la terraformation par l'UEE, bien qu'en pratique domestiquer un monde magmatique s'avérerait extrêmement compliqué. En outre, personne n'a jamais manifesté d'intérêt pour ce projet.


-Les planètes Métalliques (Iron Planet)

Certaines personnes croient qu'elles peuvent avoir été des planètes de type terrestre à leur commencement mais comme elles orbitent trop près de leur étoile, le manteau et la surface ont totalement disparus ne laissant que le noyau flottant, nu dans l'espace.

D'autres affirment qu'elle aurait pu être des géantes gazeuses qui ont été percutés par d'énormes astéroïdes ou comètes ne laissant que les éléments lourds du noyau ou bien simplement que la planète s'est formée parce que le disque planétaire était riche en fer (Ben Bova dans un de ses livres les appelle cannonball).


-Les planètes de carbone

Quand elles se sont formées, les particules qui composaient le disque protoplanétaire étaient surtout du carbone lourd, leur surface est donc noire, brune ou rouge foncé.


-Les planètes de type Smog (Vénus)

"Smog planet" (ou planète corrosive), à l'instar du terme "meso-planet", est un autre terme qu'ils utilisent dans le jeu qui n'est pas un terme scientifique réel mais qui définit bien ce type d'objet: c'est donc une planète qui a une température et une pression élevées dont l'atmosphère épaisse est toxique voire acide.

Dans la limite des connaissances humaines, elles sont impossibles à terraformer. Mais dans l’avenir ça devrait devenir possible. Les Xi’an sont plus avancées dans les recherches concernant ce type de planètes que les humains.

Vénus est classée comme tel dans le jeu.


-Les planètes avec noyau:

Les gisements sont localisés uniquement au niveau de la croute terrestre. La quantité de ressources est limité sauf causes extérieurs comme des chutes fréquentes de météorites.


-Les planètes sans noyau:

Contrairement aux planètes précédentes, elles peuvent avoir des ressources n'importe-où dans l'entièreté de la planète. Même si en surface elles semblent avoir été compétement exploitées, il restera encore de nombreuses découvertes à faire.


-Les planètes océaniques:

Comme leur nom l'indique, elles sont recouvertent majoritairement d'un unique océan. Exemple, Carteyna dans le système Cano.


-Les planètes désertiques.



V-Les Géantes:

-Les géantes gazeuses:

De type jovien.


-Les Jupiter chaudes:

En raison de leur proximité avec l'étoile.


-Les super-Jupiter:

Elles appartiennent à la classe de planètes la moins commune dans toute notre galaxie. Elles ont souvent la même taille que notre Jupiter voire un peu plus grosse, Mais elles sont donc beaucoup plus massives, plus denses. Attention au puits gravitationnel!


-Puffy planet :

Une géante anormalement grosse, mais d'une très faible densité.


-Les géantes de glace:

Elles sont connues en tant que géantes de glace car beaucoup des matières qui les composent étaient sous forme de glace ou pris à l'intérieur de cette glace quand la planète s’est formée. C’est pour cela qu’on les appelle des géantes de glaces. Elles diffèrent des autres géantes existantes pour cette raison.

Neptune et Uranus sont des géantes de glace. Or, ce qui distingue une géante de glace d’une planète gazeuse, c’est qu’elle se compose d’éléments plus lourds que l’hydrogène et l’hélium. Ainsi, au lieu d’avoir une enveloppe essentiellement composée d’hydrogène comme Jupiter, elle possède une enveloppe plutôt mineure composée d’éléments comme le carbone, l’azote ou le soufre. Elles ont des noyaux et des manteaux de roche et de glace… leurs manteaux peuvent être recouverts d’eau, de méthane ou d’ammoniac, comme Yulin III. Elles ne sont pas aussi denses que les géantes gazeuses, mais elles hébergent généralement de nombreux phénomènes météorologiques intéressants.

Yulin V est particulièrement célèbre pour ses vents équatoriaux incroyablement puissants.



Note: les planètes errantes n'entrent pas dans cette classification, il s'agit d'une condition.

14 vues

Posts récents

Voir tout

KAIZEN - NGO

...Comme promis, notre invité d’aujourd’hui est la candidate au poste d’Imperator, Mira Ngo, qui est un sénateur transitionnaliste de Terra. Née dans une dynastie politique, sa grand-mère et son père

MadeByTheCommunity_Black.png