Exploration - Où trouver des grottes dans le verse



-Banshee III - Lorona C'est le seul lieu dans le système que l'on peut visiter sans risquer de mourir en raison des radiations, à la condition de descendre suffisamment profond... Tout un réseau de villes souterraines a été construit sous la surface de cette planète stérile pour exploiter les ressources minérales abondantes de Lorona tout en évitant le rayonnement dur du pulsar. A noter, la présence de bobines magnétiques massives qui récoltent l'énergie sur la surface de l'étoile pour alimenter les villes et les opérations minières. Une fois assez profond pour ne plus avoir à porter de combinaison antiradiation, ou “Sous la Limite” dans l’argot local, les visiteurs passent le plus clair de leur temps à Kesseli, la capitale qui est l’une des plus grandes villes souterraines du verse. Cependant, vous êtes dans une colonie minière, et la quantité de matières précieuses transitant par la ville suffisent à apporter une certaine aisance aux habitants.  Sous une couche de poussière omniprésente, de nombreuses enseignes venant de tout l’Empire sont présentes ici pour approvisionner les locaux, les commerçants et les visiteurs. Vous pouvez même trouver des restaurants haut de gamme servant les riches cadres des sociétés minières. Le trésor culinaire local est indéniablement le Beutrempe, une appétissante et douce pâtisserie à base de pâte feuilletée utilisant une levure originaire de ce monde, qui donne un goût acidulé unique. Ces spécialités gastronomiques délicieuses sont au menu de la plupart des restaurants, mais peuvent être aisément trouvées sur des stands installés près des tunnels les plus empruntés.  Ville: Kesseli Kesseli est la capitale de Lorona, et plus généralement le plus important Hub de Banshee. Sa particularité est d'être une ville souterraine. En effet, le système étant hostile à la vie (à cause de la présence d'un pulsar à neutrons), il est uniquement possible d'y vivre en profondeur, et la chose ne fut rendue réalisable qu'après le bond technologique provoqué par la Première Guerre Tévarine. L'UPARQ créa un système de bobines magnétiques recueillant l'énergie solaire du pulsar (système initialement conçu pour être une arme - ce fut un échec ; relatif, toutefois), ce qui permit d'alimenter d'immenses foreuses afin de s'enfouir sous la surface de Lorona. La ville est l'unique zone d'atterrissage de la planète, et le seul pôle économique du système.


-Charon 2b Cette roche stérile est jonchée de cratères et de grottes anciennes. -Charon III L'UPE a réclamé ce système à cause de Charon III. La planète a été rapidement terraformée, mais peu de colons étaient désireux de s'installer dans un coin si éloigné de l'Empire. Elle ne disposait pas de gisements suffisamment importants de minéraux rares pour attirer les mineurs, même si l'immobilier était peu coûteux, peu d'usines ont été construites puisque les frais de transport supplémentaires se rajoutés pour la plupart des fabricants. Les "Homesteaders" qui ont été attirés par l'isolement ont souvent dû s'appuyer sur des produits d'enrichissement du sol pour survivre, comme le "moly-ni-tronese", une façon fiable de cultiver la nourriture. Les choses ont changé en 2635 pendant le règne de Livia Messer III. Elle a proposé une restructuration du système judiciaire de l'UEE qui impliquait la construction d'un pénitencier massif de sécurité maximale dans le vaste désert de Dellin.


Le projet a lancé l'économie, cela a attiré de nouveaux colons et des crédits. Quand son frère Corsen Messer V est monté au pouvoir, il a construit plusieurs autres installations. En 2670, la planète a reçu la reconnaissance au Sénat par un décret de Corsen. Beaucoup d'historiens d'aujourd'hui supposent maintenant que Corsen Messer et Gwen Czukay, qui était le représentant de Conseil de Gouverneur de Dellin, avaient des intérêts  communs. Peu de temps après, Elle fût nommée le premier sénateur de la planète. Lorsque elle a prêté serment, elle a décidé unilatéralement que la planète devrait être reconnue sous le nom de Haros.


En 2795, lorsque la planète a voté pour renoncer à sa reconnaissance au Sénat, Haros a été mis au rebut comme nom officiel. Mais beaucoup de gens ont continué à l'associer à l'ère Messer. Pendant quelques années, la planète a fait face à l'agitation politique, mais a vécu en paix. Puis une terrible sécheresse déstabilisa Dellin en 2811 et déclencha de violents soulèvements. L'État voisin d'Acheron, luttant contre la sécheresse également, ne pouvait pas fournir beaucoup d'aide et a été submergé par les réfugiés désespérés de Dellin. La première guerre civile a éclaté entre les deux états en 2813 et a duré jusqu'à 2819. La guerre ne c'est jamais officiellement terminée, les adversaires ont simplement accepté ce qui s'est avéré être un cessez-le-feu prolongé. Bien que des tensions éclataient encore de temps en temps. Plus récemment, le tremblement de terre de 2934 a dévasté Acheron, une grande partie de la planète à participé au soulagement de la population ravagée d'Acheron dont Dellin.


Pendant la reconstruction, la tour Phiyl a été construite dans sa capitale. Considéré comme un chef-d'œuvre de l'architecture du Supermodernisme, il devait symboliser une nouvelle ère plus prometteuse pour Charon III. Malheureusement, la paix ne dura pas longtemps, alors que les résidents de Dellin spéculaient ouvertement sur les raisons pour lesquelles les Acherons avaient besoin de leur aide, mais avaient les fonds pour construire une telle tour. En 2944, la plus récente guerre entre les états d'Acheron et de Dellin éclata après l'élection de Tarquin Klast comme gouverneur de Dellin. Acheron avait soutenu son rival politique et a prétendu que Klast a utilisé des tactiques d'intimidation pour favoriser le vote en sa faveur. Quand Klast a institué des changements radicaux au gouvernement et a supprimé les contrôles et les équilibres conçus pour limiter son pouvoir, Acheron est intervenu pour arrêter ce qu'ils ont jugé comme la mise en place d'un nouveau régime tyrannique. Suite à plusieurs escarmouches, l'UEE a mis en place des négociations d'armistice entre les deux Etats, mais aucun accord n'a pu être atteint.


Aujourd'hui, la guerre civile continue. Des vaisseaux de l'UEE observent la planète afin de s'assurer qu'aucune violation flagrante des lois communes ne soit commise. Alors que les experts débattent exactement de l'implication de l'UEE, une grande partie de la population de l'Empire semble être partagée par le conflit. -Davien II, Cestulus Davien II, nommée Cestulus après que sa terraformation fût terminée au début du 26eme siècle, est le seul monde habitable du système. Cestulus possède une fine atmosphère et la majorité des habitations Humaines sont situées sous sa surface rocheuse : d'importants biodomes pompes l'air à la surface de la planète et alimentent des kilomètres d'habitations empilées sous la croûte terrestre. La planète ne possède pas de ressources particulièrement intéressantes et la majorité de son économie est lié au transport. Malgré la distance qui la sépare des Banu, les infrastructures qui y ont vu le jour ont permis à Davien de devenir la bien nommé « porte de l'empire de l'est ». Des dizaines de routes commerciales sillonnent le système et la planète est dotée de spatioports permettant d'accueillir et de divertir les équipages de vaisseaux longs courriers.

-Hades Le système Hades a été nommé par quelqu’un qui a le sens de l’humour : le nom s’apparente aux ruines d’une ancienne civilisation… qui a complètement disparu. La théorie des historiens est que cette race c’est éteinte à la suite d’une guerre civil. Trois des quatre planètes ont littéralement été dévastées par des bombes et armes qui n’ont jusque-là encore jamais été développées par l’humanité. La quatrième planète a carrément été coupée en deux mais pour autant est restée sur son orbite, dernier lieu de mémoire de ce tragique accident et d’une ultime guerre suicidaire.  Hades II: Une petite ville était assise au-dessus d'une mer infinie d'arbres morts. Un laser orbital ou quelque chose l'avait frappé en excisant massivement des cratères profonds des bâtiments et du sol. On peut apercevoir des tunnels souterrains. Ils ressemblaient à un système de transport. Le tunnel était un tube parfaitement sculpté qui plongeait dans l'obscurité. On ne voit aucun système d'alimentation ou de système ferroviaire pour confirmer la théorie des tubes de transport. -Kilian IX, Corin Siège des Marines de l’UEE, Corin est une planète de glace mortelle utilisée pour le commandement, le casernement et l’entrainement des troupes. Parsemée de toundras gelées et de cavernes rocheuses escarpées, Corin se situe techniquement en dehors de l’écosphère du système. Les Marines disposent d’une énorme base souterraine mais exigent que toutes les nouvelles recrues survivent à un entrainement de six mois à la surface de la planète, dans un camp sur l'un des mondes les plus inhospitaliers qu'on puisse imaginer. Les unités de Marines qui ne sont pas déployées participent constamment à des simulations. Corin est l’un des mondes les mieux protégés de la galaxie et un porte-vaisseaux des Marines veille constamment à empêcher tout accès non autorisé. Le meilleur conseil à suivre : ne vous approchez pas à moins d'y être invité. ATTENTION - Notes aux voyageurs Il est ordonné à tous pilotes de ne pas effectuer d'approche vers Corin. Les militaires en garnison sur cette planète ont pour ordre d'ouvrir le feu sur tous appareils entrant dans cet espace. Les assurances ne rembourseront pas les vaisseaux détruits suite à une intrusion dans ce secteur.


-Lago, Nexus

Le nom de la planète, Lago, provient d’une célèbre vidéo du 26ème siècle parlant d’un paradis pirate fictif. En l’an 2920 , avec le départ du groupe Hathor, cette vision se transforma en réalité. Le manque de présence de l’UEE permit aux hors-la-loi de s’y installer en plus grand nombre encore que sur Spider. C’est ainsi que le nom de Lago fut adopté et l’UEE n’a jamais réussi à le faire changer. La vraie bataille pour le système Nexus s’est concentrée, ici, sur Lago pour une raison principale: le groupe Hathor a méthodiquement foré sa surface. Du coup, les pirates sont très bien installés. Cette planète est constellée de galeries, les rendant beaucoup plus difficiles à déloger que sur Nexus III. Pour Lago ça a été bien, bien plus difficile. Comme l’UEE a plus ou moins réussi à repousser les pirates hors de la planète, ils essaient de trouver un moyen de tenir celle-ci et de la rendre habitable pour des citoyens et des civils respectables de l’UEE. Pour cela, ils ont décidé de mettre des terres en vente à des prix défiant toute concurrence, principalement à destination des militaires. Une station de l’Advocacy, des forces de police locales et une population peu nombreuse, composée des familles des militaires en service s’y sont donc établis. Pour le moment, même avec tous ces développements positifs, Lago est loin d’être sans problèmes. Les colonies sont petites, exiguës et solidement barricadées contre les attaques des bandes organisées qui veulent les reconquérir pour leur compte. Le ravitaillement est souvent limité. Si vous êtes un transporteur indépendant qui veut faire un peu d’extra sur des produits de base, c’est un bon coin pour ça, si vous acceptez le risque de vous aventurer dans le système Nexus, mais ce n'est pas vraiment un lieu idéal où vivre. La zone d’atterrissage se nomme Reis, probablement le seul endroit à peu prés sûr de la planète, c’est un peu étroit mais les gens sont accueillants. Il existe un immense chantier naval sur Lago, un paradis pour ferrailleur, il tient plus de la casse que du chantier et il se situe au beau milieu d'un territoire hors-la-loi controversé. Si vous recherchez des pièces pour votre vaisseau, la première chose à faire est de trouver les gens qui y vivent. Vous vous arrêterez près d’un petit abri souterrain et payerez une somme forfaitaire à un gars protégé derrière des vitres blindées bien à l’abris des vents violents, qui vous permettra de farfouiller librement dans ce cimetière de vaisseaux, vous donnant le droit de vous servir en composants et autres équipements, autant que vous pouvez en transporter. Et cela jusqu’à la tombée du jour. Si vous n'avez pas payé les frais et qu'ils vous retrouvent, et bien, vous risquez d’avoir de sérieux problèmes. Mais attention, parfois des coups de feu résonnent ici, des hors-la-loi utilisent parfois ce lieu pour se cacher quand ils se brouillent entre eux ou pour régler certains problèmes. On peut se douter que la convoitise peut aussi poser problème. Le gang Sang Gestas opère à partir de Lago (voire Nexus V).


-Min 1C La plus petite lune en orbite autour de Min. Il y manque à la fois une atmosphère et des ressources. Min 1C est très semblable à Min 1A. C'est la plus petite des lunes de Min. Inhabitée. Rocheuse. Totalement dépouillée. Très petite. Elle est plus petite que 1B. C'est joli, c'est un endroit correct, il est couvert de cratères d'impact. Si quelqu'un souhaite avoir des réponses sur l'histoire de ce système, il en trouverait probablement certaines en creusant dans les cratères d'impact pour étudier la géologie du satellite. Elle a un réseau de cavernes tentaculaires sous sa surface. -Oberon II, Uriel La pièce maîtresse historique du système est Oberon II, Uriel. L'une des histoires les plus tristes de la terraformation moderne. Une tentative pour élever la température, afin de compenser le manque de chaleur, fût un véritable naufrage. Laissant les colons désarmés face à cet échec, ils durent s’enterrer pour échapper au froid de la surface. Une société fondée sur la famille c'est donc formée, avec sept grands clans, rivalisant pour le contrôle des quelques maigres ressources. Plusieurs colonies hors-sol ont vu le jour ces dernières années. Mais un essaim d'insectes dévore régulièrement toute la matière organique qui se trouve en surface. Les tentatives d'exterminations sont restées vaine.  Les colons qui furent coincés ici suite à l’échec de la terraformation de la planète furent forcés de vivre en sous-sol, à cause des terribles conditions en surface. La température étant légèrement plus chaude près du noyau, les familles passèrent des décennies à se tailler une maigre place dans des grottes sombres et denses. La bataille pour les ressources engendra des luttes internes significatives durant les premières années, accouchant d'une société construite sur de forts liens familiaux, délimités clairement par le terrier dans lequel on se trouve. L’une de ces familles des cavernes, connue sous le nom des Echo, conféra la survie de leur groupe à la force de leur foi. Le nom de la planète viendrait soi disant d’un des dictons qu’ils répètent souvent : « Dans les ténèbres des tunnels, Dieu est ma lumière. » Aussi difficile que fut la vie sur Uriel, elle empira durant le 27e siècle quand l’un des terriers introduisit le cafard marron sur ce monde comme source d’alimentation. Au début cela fonctionna bien, grâce à leurs 70 années d’inactivités, leur six mois de cycle actif, ainsi que leur capacité à manger presque tout rendait leur entretient facile. Cependant les habitants réalisèrent que les insectes avaient trouvé un moyen de survivre à la surface et qu’ils se répandaient dans les autres terriers. Ce qui avait commencé comme un ajout bienvenu au régime des locaux se transforma rapidement en une sérieuse peste, la population des cafards grandissant de plusieurs millions. À présent, réglés comme une horloge, les cafard émergent tous les 70 ans et se répandent sur toute la planète, dévorant tout ce qu’ils peuvent. La plupart des terriers ont développé des méthodes afin de sceller les tunnels durant la saison des cafards marrons, mais l’espèce invasive a sérieusement pénalisé toute tentative de colonisation de la surface. Récemment, plusieurs communautés en surface sont apparu mais avec la menace des cafards marrons se profilant, elles sont restées relativement petites. Certains considèrent cela comme une chance car les pertes de la récente attaque Vanduul auraient pu être bien plus graves si les cafard marrons n’avaient pas gardé la population en sous-sol. Dans cinq ans, une nuée d'insectes qui vivent selon un cycle de 70 ans dévorera toute matière organique présente au-dessus du niveau de la mer. Jusqu'à présent, toutes les tentatives pour les exterminer avant la date butoir se sont soldées par un échec. Comme dit l'adage, la meilleure chose à transporter dans le système ce sont les Urieliens qui fuient leur monde. -Osiris I, Etos Demandez à un Citoyen de vous décrire la légendaire biosphère d’Osiris I et vous entendrez  la description d’improbables forêts tropicales grouillant de toutes les formes de vie imaginables. La réalité ne s’en rapproche en rien. Etos se trouve à l’extrémité de la ceinture verte d’Osiris, coté soleil. La vie s’y est adaptée de manière radicalement différente que sur Terre. La première chose qu’il faut comprendre, c’est que la vie sur Etos ne se développe pas au grand jour. Il n’y a aucune forêt pleine de vie, s’étirant vers le ciel, ni aucune steppe polaire sauvage et indomptée. Tandis que l’atmosphère peut abriter la vie humaine, la plupart de l’évolution s’est déroulée sous terre, en raison de sa proximité avec l’étoile. Elle n’était pas détectable par les scans des études préliminaires. Sous terre, le monde est bien plus intéressant. Etos est dotée d’un vaste système souterrain, profond de plusieurs miles, qui creuse son chemin dans le manteau de la planète. Diverses formes de vie y ont pris place, allant des langoustes à un ensemble d’espèces divergentes qui pourraient, au mieux, être décrit comme des disques prismatiques (le nom informel, « le pancake tremblant », est resté). Le Singe de Phare est l’un des facteurs justifiant la protection d’Etos. Ces dernières années, Etos est devenu le refuge de contrebandiers toujours plus impudents ainsi que d’études illégales pour le compte d’entreprises. Cela va des pirates qui tailladent et brûlent tout, à la recherche de leur propre crâne de Singe de Phare pour servir de mug (ce qui est considéré comme très symbolique pour ceux qui bafouent la loi) aux méga corporations qui exploitent la biomasse souterraine par kilomètre cube, à la recherche de tout sortes de choses, des remèdes à tous les maux, aux produits médicinaux réellement efficaces, en passant par les armes biologiques. Il n’existe aucune zone d’atterrissage pour que ces visiteurs illégaux se posent, mais il faut reconnaître que ce genre d’emplacements sont rarement difficiles à localiser pour ceux qui traverse la ceinture d’astéroïdes et qui traînent autour de la planète. Il n’y a que peu de grandes « ouvertures » vers le réseau de souterrains de la planète. Et ceux qui cherchent à y faire du commerce ont tendance à bien marquer celles qu’ils ont utilisées.

-Tyrol V, Haven La cinquième planète est une candidate crédible au statut de monde le plus intéressant du système Tyrol. Appelée aussi Haven, Tyrol V a une raison toute simple pour susciter l’intérêt – le fait qu’on y trouve des autochtones. Formant jadis une boule de glace, la surface de Haven a fondu suite à l’évolution de l’étoile en géante rouge. Ne demeure plus qu’une roche désolée, à la surface sillonnée de gouffres et d’immenses cavernes souterraines formées par des millénaires de glaciation. C’est ici, cachée sous une surface à la chaleur désormais oppressante, que s’est établie une variété très spéciale de colons, de hors-la-loi et de nihilistes. Dans la culture populaire, Haven incarne la « dernière chance » pour les irrécupérables : un foyer pour ceux qui n’ont plus leur place dans l’univers civilisé, et ceux qui n’y tiennent guère. La menace omniprésente de la supernova pèse lourdement sur la culture planétaire mais est en fin de compte traitée comme faisant partie de la vie. Aucune ressource n’est consacrée à des transports d’évacuation ou des systèmes de première alerte ; si vous avez choisi de vivre parmi les renégats de Haven, vous avez certainement accepté l’idée d’un monde qui pourrait vous faire disparaître à n’importe quel instant. Contrairement à Haven, une autre colonie existe sur Tyrol V, les habitants du Premier rang sont rarement permanents. Si vous êtes à la recherche de biens illégaux et que voulez éviter tout risque d’intervention de la police, les dealers et intermédiaires du Premier rang sont la meilleure solution. On peut désormais y rencontrer aussi bien des trafiquants de narcotiques que des tueurs à gages sans scrupules, qui ne font acte de présence que le temps de faire affaire. Gardez bien à l’esprit que si vous faites escale trop longtemps, le système tout entier pourrait très bien être oblitéré sans signe avant-coureur ! Il est recommandé aux visiteurs de ne pas quitter l’ombre de Haven sans une protection thermique conséquente. Un individu mal équipé ne peut survivre que quelques instants à la surface de la planète.

-Yela, Crusader, Stanton

Ce satellite a des grottes sous-marines cachées sous sa croûte.

0 vue
MadeByTheCommunity_Black.png