Galactapedia - La prison de Charon III




EMPIRE’S LIGHT CONVERSION CENTERS 

L’Empire’s Light Conversion Centers du système Charon était un vaste réseau de prisons construites sur Charon III par les Messers, initié par l’Imperator Livia Messer III. Ces installations de sécurité maximale étaient réputées être les plus sûres de l’UEE et étaient utilisées pour emprisonner les dissidents politiques opposés au régime Messer. Après leur chute en 2792, le Conseil des gouverneurs de Charon III a ordonné que les prisons soient démolies et a publié des preuves d'atrocités non prouvées jusqu’alors commises contre les prisonniers par l'ancien gouvernement. Dans le tumulte médiatique qui a suivi, Charon III a voté pour renoncer à sa reconnaissance par l'UEE. 



FONDATION  

Peu après l’arrivée au pouvoir de Livia Messer en 2628, elle présenta au Sénat une proposition de construction d'une prison spéciale de sécurité maximale sous la seule juridiction de l'Imperator dans l'état peu peuplé de Dellin sur Charon III. Ce projet permettrait de relancer l'économie local qui était en difficulté grâce à la création de nouveaux emplois et à l'afflux de fonds publics. Le Sénat l'a approuvé à la quasi-unanimité.  

La première prison, achevée en 2630, a injecté suffisamment d'argent dans l'économie pour que la population de Charon III augmente fortement. Quand l’Imperator Corsen Messer V prit ses fonctions en 2643, l'ancienne colonie rurale de Dellin s’était développée un centre de commerce urbanisé autour de la prison de Livia. lors d’une réunion avec le Conseil des gouverneurs de Charon III en 2644, Corsen ordonna la construction d'autres installations à Dellin et dans l'État voisin, Achéron. La plus grande d'entre elles, Orville, devint le centre de traitement principal pour tous les nouveaux prisonniers. L'ensemble de ces installations a été baptisé l’Empire’s Light Conversion Centers (ELCC). Pendant cette période, l'économie de Charon III était en plein essor. En 2670, Corsen envoya un décret au Sénat ordonnant la reconnaissance de Charon III. Une ancienne représentante de Dellin, Gwen Czukay, prêta serment en tant que premier sénateur de la planète et le monde fut officiellement reconnu sous son nouveau nom, Haros.  




LA VIE DANS LES PRISONS  

Le plus grand groupe de prisonniers était constitué de dissidents politiques. Il s'agissait de déserteurs de l'armée, de sympathisants Xi'an, d'anciens membres de la presse, des manifestants, des membres d’organismes sociaux, d'agitateurs violents et même de politiciens. Toute personne ayant agi ou parlé contre les édits du gouvernement Messer risquait d'être emprisonnée sur Haros. Les condamnations n'étaient pas nécessaires ; il suffisait d'être arrêté pour un crime politique pour mettre quelqu'un à Orville, soi-disant pour attendre un procès équitable. Beaucoup y sont morts, en attendant des audiences qui n'ont jamais été accordées. Les contacts avec le monde extérieur étaient strictement interdits. 


Les prisonniers étaient mis au travail pour produire des composants pour l'armée de l'UEE ou des biens à bas prix destinés aux programmes d'aide sociale. Leurs repas étaient fades mais complets sur le plan nutritionnel, et des soins médicaux étaient disponibles pour ceux qui tombaient malades afin qu'ils puissent continuer à travailler jusqu'à ce qu'ils meurent de vieillesse ou d'épuisement. Lorsque Astrid Messer VII devint Imperator en 2697, le niveau de vie dans les ELCC, déjà précaire, s'effondra. Les fonds destinés au bien-être des prisonniers ont été redirigés vers les ressources militaires. La malnutrition, la déshydratation, l'épuisement et la maladie devinrent les principales causes de décès.  


Sous Samuel VIII, qui chassa Astrid du pouvoir en 2701, un nouveau décret fixa une limite d’âge afin que les prisonniers âgés soient tués pour faire de la place aux nouveaux. Les morts étaient enterrés dans des fosses communes dans le désert de Dellin.  


Les rumeurs sur les conditions déplorables dans les ELCC ont commencé à se répandre parmi les habitants de Haros, bien qu'aucune preuve tangible n'ait pu être trouvée. Tous les employés soupçonnés d'avoir divulgué des informations risquaient eux-mêmes d'être emprisonnés et tous les manifestants civils furent incarcérés ou tués, ce qui a fini par étouffer toute forme de protestation organisée contre les prisons. En 2751, l’armée a commencé à tester des armes biologiques sur des segments de la population d'Orville. Le temps passé dans le désert ont fait passer des corps enterrés les produits chimiques et les radiations dans le sol déjà pauvre, alimentant une nouvelle protestation collective parmi la population de Haros. Bien que toute dissidence fut brutalement réprimée, les manifestations ont augmenté en fréquence pendant les quelques décennies suivantes.  



LIBERATION  

Lorsque la nouvelle de la mort de l'empereur Linton XI en 2792 parvint à la population de Haros, celle-ci prit d'assaut les prisons, libérant ceux qui s'y trouvaient. Ils arrêtèrent ou tuèrent tous les gardes qui n'avaient pas fui et pénétrèrent dans des bureaux auparavant fermés au public, récupérant des siècles de documentation sur les actes de torture, les meurtres et autres atrocités perpétrés par ceux qui dirigeaient et gardaient les prisons. Des témoignages de première main des anciens détenus ont été compilés et envoyés à des organisations médiatiques dans tout l'UEE. La sénatrice Constance Whittlefield, de Haros, fut arrêtée pour fraude. En 2795, la planète vota pour renoncer à sa reconnaissance de l'UEE et revenir à son ancienne désignation de Charon III. 

Même après que les Messers aient été définitivement évincés du pouvoir et qu'un nouveau gouvernement progressiste ait été réformé sous la direction de l'impératrice Erin Toi, Charon III a refusé de rejoindre l'UEE, invoquant leur participation forcée à des crimes contre l'humanité comme raison suffisante pour rester indépendant de façon permanente. Le gouvernement a alors rasé les prisons. Le sentiment anti-UEE, commun à Charon III, continue d'être particulièrement fort à Dellin.   


1 vue

Posts récents

Voir tout

KAIZEN - NGO

...Comme promis, notre invité d’aujourd’hui est la candidate au poste d’Imperator, Mira Ngo, qui est un sénateur transitionnaliste de Terra. Née dans une dynastie politique, sa grand-mère et son père

MadeByTheCommunity_Black.png